ZAGAN Sergiu Eugen
Structures elliptiques dans le discours narratif chez Tahar Ben Jelloun

 
  FILOLOGIE
   
  978‐606‐37‐1299‐9
  2021
 
  RESUME
Format: add to cart
   
SUMMARY: Histoire ancienne (avec des idées encore actuelles ou combattues), présent et champ ouvert à des recherches nouvelles, tel semble être l’espace dans lequel s’inscrit l’ellipse, qui vise non seulement la linguistique, mais aussi des domaines comme la peinture, la cinématographie, l’informatique, la philosophie, la logique ou la psychologie. On pourrait même paraphraser Guillaume (cf. Moeschler et al. 1998) et dire que l’ellipse a aujourd’hui un pied dans le passé et l’autre dans le futur. Il est impossible de communiquer sans ellipse et les théories sur l’ellipse sont si nombreuses qu’il est impossible de les présenter toutes sans oublier un aspect que tel théoricien a soutenu ou que tel autre a peut-être combattu. Et même si tous les aspects étaient présentés dans un livre nous pourrions nous demander à quoi cela pourrait servir. Certes, nous ne nous proposons pas de faire une analyse diachronique détaillée de l’ellipse (nous faisons une présentation historique du phénomène, nous soulignons les points forts acceptés ou rejetés ; le but n’est pas de faire ressortir tel ou tel aspect en éclipsant un autre, mais seulement d’avoir au début une vision d’ensemble de ce concept) ou une étude synchronique de ce phénomène (qui demanderait de notre part un choix en faveur de telle théorie plutôt que de telle autre) mais de choisir ces aspects de l’ellipse qui sont représentatifs pour le discours narratif de Ben Jelloun et de contribuer, par l’analyse des cas particuliers d’ellipse chez cet écrivain, au développement des recherches dans le domaine de l’ellipse.
Duplicate entry '10805686-editura' for key 'PRIMARY'