ANDREI Elena Mihaela
FIGURES DE L’EXCENTRICITÉ DANS LA LITTÉRATURE FRANÇAISE DU XIXE SIÈCLE :LE CAS DES ILLUMINÉS DE GÉRARD DE NERVAL

 
  FILOLOGIE
   
  978‐973‐595‐999‐9
  2016
 
  FULL E-BOOK
Format: add to cart
   
SUMMARY: Le choix de consacrer une étude approfondie aux Illuminés est alimenté, en grande partie, par le désir de faire ressortir la singularité de cette oeuvre et les valences riches de la notion d’excentricité, en abordant des pistes moins explorées par les exégètes de l’oeuvre nervalienne. Il s’agit plus exactement d’étudier le mécanisme de fonctionnement de cette notion intégrée dans un tissu de relations avec d’autres mots, concepts, images et métaphores. Le terme de « figure », inscrit dans le titre, renvoie soit aux personnages de Gérard de Nerval, conçus en tant que figures, soit au sens que Gérard Genette attribue à ce terme (figure rhétorique de construction ou de production de sens), soit à des thèmes ou à des motifs littéraires. Disons d’emblée que le double, la ressemblance, le diable, l’illuminisme, la folie, le rêve, l’amour, l’hallucination, le fantastique, le réalisme, le syncrétisme, l’enfer, le grenier, le fétichisme ou le fantasme seront abordés et analysés en tant que figures de l’excentricité. C’est de cette manière – en analysant ces figures à valeur métaphorique et symbolique – que nous pourrons ensuite mettre en évidence le statut auto-constructif du contenu de l’excentricité.
Duplicate entry '10805686-editura' for key 'PRIMARY'